FFF | Coopération interne

Dans l’optique de créer et entretenir des liens avec l’extérieur afin de conserver un sentiment de confiance et de sécurité, le président de la FFC a été reçu, hier, Dimanche 28 Février 2021 au domicile de Mr Farahane Mohamed, ancien président du COSIC et ancien président d’honneur d’Elan Club. Une façon de rendre service et faire honneur à ce sénior acteur du football local. De prochaines visites auront lieu dans ce sens afin de préserver le lien social qui est un des leviers que Said Ali Saïd Athouman porte un accent aigu depuis sa réélection car il contribue au bien vieillir, permet de prévenir et d’anticiper la perte d’autonomie et les situations d’isolement que connaissent certains séniors.Illustration

Photos Archives

Dans les coulisses de la 5e journée #CAN22

La Direction de Développement de la FFC a effectué une visite au Stade Omnisports de Malouzini pour un état des lieux.

La pelouse, quant a elle, est en parfait état grâce à cette période de l’année où la pluviométrie moyenne est beaucoup plus importante que les autres.

CONOR | Passation des Pouvoirs

Le mandat du Comité de Normalisation pour la FFC a pris fin ce 15 Février 2021. À cet effet et conformément aux statuts de la FFC, l’A.G.E du 30 Janvier 2021, un nouveau bureau exécutif composé de 9 membres dont 2 femmes, est en place depuis ce matin pour les quatre années à venir.

Le CONOR, par l’entremise de sa Présidente, qui avait pris les commandes de la Fédération de Football des Comores depuis Novembre 2019, a officiellement cessé l’exercice de ses fonctions qu’il a occupé depuis novembre 2019.En fin de séance, Said Ali Said Athouman, actuel Président de la FFC élu à la majorité a tenu à remercier tous les acteurs du football comorien pour lui avoir confié la gestion des 4 prochaines années de l’institution du football comorien.

Pour rappel, la FFC a traversé avant la mise en place du CONOR, une période de turbulences depuis la suspension de son président sortant Said Ali Saïd Athouman par le comité d’éthique de l’époque, l’empêchant de se représenter aux élections. La FIFA avait chargé à cet organe provisoire de gérer les affaires courantes ainsi que le code de l’éthique, afin d’organiser des élections fédérales.

Bienvenus Mr Saïd Ali Saïd Athouman et à tout le Bureau Exécutif.

Du CONOR à la CAF | 7 raisons pour lesquelles Kanizat peut être élue.

La présidente du Conor pour la FFC est de retour de Yaoundé après avoir pris part à la clôture du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2021). Une occasion en or pour battre campagne auprès des présidents des fédérations membres de la CAF présents.

À quelques jours de la passation présidentielle de la Fédération de Football des Comores qui aura lieu le 15 février 2021, la tendance confirme que la présidente du CoNor vise le poste de Chargée du Football Féminin au sein du Comité Exécutif de la CAF.En effet, inspirée par ses convictions patriotiques à hisser le drapeau des Comores aux rangs de la CAF et par son mental engagé, une compilation de sondages locaux et nationaux donnent actuellement à la CEO de Synercom 70% de chance d’intégrer le Bureau Exécutif de la CAF.Et ce, malgré les récents avis récoltés ici et partout favorables à la présidente du Comité de Normalisation pour la FFC à la suite de sa mission accomplie : Gérer les affaires courantes de la FFC durant 15 mois.

1️⃣ Elle a l’art et la manière de souder une équipe autour d’elle.Kanizat Ibrahim a toujours eu le soutien d’un noyau dur de gens dévoués. Elle a réussi là où ces prédécesseurs ont échoué. « Soit on est une équipe ou rien ! » martelait-elle sans cesse lors des réunions de la FFC.

2️⃣ Elle est la Présidente sortante de sa fédération.Forgée par l’unique expérience d’un mandat réussi bien que secoué par la Covid-19 et ses crises, Kanizat Ibrahim a brillamment assuré son magistère à la tête du football comorien quand on sait que les comités de normalisation des associations membres ont essuyé des défaites et plongé le football dans le chaos.

3️⃣ Elle vient d’un pays où l’intégration de la femme dans tous les domaines sportifs n’est pas toujours évidente.Hisser le pavillon du football féminin au cœur du développement du sport Africain constitue une priorité absolue dans son engagement.Plus qu’un objectif, il s’agit d’une profonde conviction qui lui témoigne chaque jour combien le football peut ouvrir les portes du possible à de millions femmes sur notre continent.

4️⃣ La situation précaire du football féminin l’aide plus qu’elle ne le desserte.Née dans un pays où les statistiques l’invitaient à nourrir des espérances stériles, où chaque jour la rapprochait un peu plus de l’oublie, il lui a fallut changer de paradigme, s’affranchir de ce fatalisme trop partagé pour enfin ne plus se résigner. Elle a désappris à espérer pour apprendre à vouloir.Elle se trouve aujourd’hui, devant vous, pour faire de cette volonté une force à partager tous ensemble en tout moment et en tout lieu.

5️⃣ Une candidate pour la représentativité féminine.Les femmes africaines sont fières, elles sont braves et donneraient tant pour savourer le parfum de quelque chose de formidable. Elles côtoient, parfois des espoirs mais trop souvent le poids des interdits. Kanizat partage, avec beaucoup, l’intime conviction qu’elle peut leur offrir la familiarité de ces moments si uniques.

6️⃣ Facteur temps en sa faveur Autant battre le fer tant qu’il est encore chaud. Par son engagement, Kanizat Ibrahim a su redresser l’institution footballistique qui fut paralysée. Elle en ressort mains propres, la tête haute et yeux ouverts alors pourquoi s’arrêter là ?

7️⃣ Une vision du football féminin conforme à la réalité africaine.Consciente que ce ne sera pas facile car les grands changements n’empruntent jamais le chemin de la facilité. Mais la future Chargée de la promotion du football féminin au sein de la CAF reste plus que jamais convaincue que cela est possible. Possible que dans des jours proches, chaque africaine puisse courir, sauter derrière un ballon, remplir des stades et offrir à toutes et à tous la sensation unique de quelque chose de formidable.

Réunion technique du comité d’organisation en vue de la 5e et 6e Journée des phases éliminatoires de la #CAN22.

Le comité d’organisation s’est réunit au siège de la FFC en début de soirée. Ce fut la première réunion formelle au cours de laquelle les acteurs ont échangé autour de plusieurs points.

La réunion a permis au comité de se tenir informé et d’évaluer l’état d’avancement des préparatifs. Des directives sont également données par l’actuel président Saïd Ali S.A quant aux objectifs à atteindre mais surtout sur la sécurité sanitaire et celle du stade Malouzini.

🗣 La bonne nouvelle : Kanizat Ibrahim a été nommée à la tête de la commission d’organisation pour ces 2 dernières journées des phases éliminatoires de ladite CAN.

FIFA-CONOR-FFC | La Fifa en mission à Moroni

Une délégation de la FIFA est arrivée en mission ce lundi après-midi à Moroni.

Ont été accueillis par le CONOR et le Secrétaire Général de la FFC :

– Céline Zigaul, FIFA

– David Fani, FIFA, Bureau Régional de Johannesburg

– Sanda Rasoamahenina, FIFA, Bureau Régional de Johannesburg

– Mariano Lambert, Architecte

– Fodé Minthé, Ingénieur Spécialisé dans les énergies solaires

Les émissaires de la Fifa ont pour objectifs principaux :

  • Inauguration du terrain de Sima
  • Présentation du concept de rénovation du Centre Technique
  • Préparation de la passation de pouvoir
  • Veiller au bon déroulement des Élections du futur président de la FFC
  • Formation du nouvel exécutif

C’est en effet Veron Mosengo-Omba qui dirigera l’équipe pendant cette mission qui s’achève dimanche 31 janvier 2021 sur une formation du prochain exécutif: gouvernance, finance, forward.

Les envoyés de la Fifa vont s’intéresser également aux compétitions nationales, avec un accent particulier sur le football féminin et le football des jeunes.

Bien évidemment, ils se consacreront aux projets que la FFC conduit en ce moment, ou envisage de soumettre au financement de l’institution en charge du football mondial.

CONOR – FIFA Infrastructures | ZOOM SUR LE STADE DE SIMA

Prévu être inauguré le 29 janvier prochain en présence d’une délégation FIFA en marge de sa participation aux élections de la FFC, prévues le 30 janvier prochain, en une pierre deux coups, le Stade de Sima à Ndzouani présente ces éléments d’information :

  • Ce projet de construction d’un stade international aux normes FIFA a débuté en 2018. La FFC a mobilisé dans un premier temps plus de 370 000 000 KMF des fonds Forward FIFA.
  • Le site de 4 hectares est une donation de la commune de SIMA qui a supporté à hauteur de 75 000 000 KMF l’aménagement de la plateforme.
  • L’Etat a contribué à hauteur de 9 000 000 KMF pour la mise à niveau du site et a exonéré totalement les 14 conteneurs de matériaux et équipements de construction.
  • Le stade a une capacité de 8 000 places.
  • La première phase qui est celle de la mise en forme consiste à l’ensablage du terrain, la pose de la pelouse synthétique, les clôtures de sécurité, les bancs de touche, les camps des buts et l’éclairage. Un mur de soutènement parachèvera cette première phase. Tous les fonds nécessaires à cette 1ere phase estimés à 800 000 000 KMF sont entièrement pris en charge par la FIFA. Les travaux sont exécutés par une entreprise Réunionnaise, détenteur du marché qui soustraite avec une entreprise Malgache dénommée HCB.
  • La construction des gradins et la sécurisation du site sont la deuxième phase du projet.
    Pour rappel, le Comité de Normalisation pour la FFC a accueilli en début du mois de mars dernier une mission de la FIFA Infrastructures conduite par M. David FANI, accompagné d’architectes, d’ingénieurs et de financiers, une mission qui avait comme objectif d’identifier d’autres sites sur l’ensemble du territoire national pour d’autres projets de construction de stades, de rénovation, de pose de gazon synthétique ou de construction de tribunes, de vestiaires et sanitaires pour des stades déjà opérationnels.
    Plusieurs sites sur les 3 îles ont été visités et sont en étude pour des travaux de construction, de rénovation ou de mise aux normes, parmi lesquels, le Centre Technique de Mitsamihouli à Ngazidja et le stade de Fomboni ou de Ngnouma Chouwa à Mohéli et bien d’autres.
    La pandémie du Covid 19 a ralenti la planification de ces projets.
    Ce dimanche 17 janvier 2021 le Comité de Normalisation, conduite par sa Présidente, Mme Kanizat Ibrahim a rencontré les autorités de la commune de Sima pour les préparatifs de l’accueil de la délégation de la FIFA et de l’inauguration.
    Les conditions pour un strict respect des mesures barrières anti COVID-19 sont passées au peigne fin.

Entretien avec Housmane Toilha, Maire de Sima.