CONOR | Passation des Pouvoirs

Le mandat du Comité de Normalisation pour la FFC a pris fin ce 15 Février 2021. À cet effet et conformément aux statuts de la FFC, l’A.G.E du 30 Janvier 2021, un nouveau bureau exécutif composé de 9 membres dont 2 femmes, est en place depuis ce matin pour les quatre années à venir.

Le CONOR, par l’entremise de sa Présidente, qui avait pris les commandes de la Fédération de Football des Comores depuis Novembre 2019, a officiellement cessé l’exercice de ses fonctions qu’il a occupé depuis novembre 2019.En fin de séance, Said Ali Said Athouman, actuel Président de la FFC élu à la majorité a tenu à remercier tous les acteurs du football comorien pour lui avoir confié la gestion des 4 prochaines années de l’institution du football comorien.

Pour rappel, la FFC a traversé avant la mise en place du CONOR, une période de turbulences depuis la suspension de son président sortant Said Ali Saïd Athouman par le comité d’éthique de l’époque, l’empêchant de se représenter aux élections. La FIFA avait chargé à cet organe provisoire de gérer les affaires courantes ainsi que le code de l’éthique, afin d’organiser des élections fédérales.

Bienvenus Mr Saïd Ali Saïd Athouman et à tout le Bureau Exécutif.

Du CONOR à la CAF | 7 raisons pour lesquelles Kanizat peut être élue.

La présidente du Conor pour la FFC est de retour de Yaoundé après avoir pris part à la clôture du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2021). Une occasion en or pour battre campagne auprès des présidents des fédérations membres de la CAF présents.

À quelques jours de la passation présidentielle de la Fédération de Football des Comores qui aura lieu le 15 février 2021, la tendance confirme que la présidente du CoNor vise le poste de Chargée du Football Féminin au sein du Comité Exécutif de la CAF.En effet, inspirée par ses convictions patriotiques à hisser le drapeau des Comores aux rangs de la CAF et par son mental engagé, une compilation de sondages locaux et nationaux donnent actuellement à la CEO de Synercom 70% de chance d’intégrer le Bureau Exécutif de la CAF.Et ce, malgré les récents avis récoltés ici et partout favorables à la présidente du Comité de Normalisation pour la FFC à la suite de sa mission accomplie : Gérer les affaires courantes de la FFC durant 15 mois.

1️⃣ Elle a l’art et la manière de souder une équipe autour d’elle.Kanizat Ibrahim a toujours eu le soutien d’un noyau dur de gens dévoués. Elle a réussi là où ces prédécesseurs ont échoué. « Soit on est une équipe ou rien ! » martelait-elle sans cesse lors des réunions de la FFC.

2️⃣ Elle est la Présidente sortante de sa fédération.Forgée par l’unique expérience d’un mandat réussi bien que secoué par la Covid-19 et ses crises, Kanizat Ibrahim a brillamment assuré son magistère à la tête du football comorien quand on sait que les comités de normalisation des associations membres ont essuyé des défaites et plongé le football dans le chaos.

3️⃣ Elle vient d’un pays où l’intégration de la femme dans tous les domaines sportifs n’est pas toujours évidente.Hisser le pavillon du football féminin au cœur du développement du sport Africain constitue une priorité absolue dans son engagement.Plus qu’un objectif, il s’agit d’une profonde conviction qui lui témoigne chaque jour combien le football peut ouvrir les portes du possible à de millions femmes sur notre continent.

4️⃣ La situation précaire du football féminin l’aide plus qu’elle ne le desserte.Née dans un pays où les statistiques l’invitaient à nourrir des espérances stériles, où chaque jour la rapprochait un peu plus de l’oublie, il lui a fallut changer de paradigme, s’affranchir de ce fatalisme trop partagé pour enfin ne plus se résigner. Elle a désappris à espérer pour apprendre à vouloir.Elle se trouve aujourd’hui, devant vous, pour faire de cette volonté une force à partager tous ensemble en tout moment et en tout lieu.

5️⃣ Une candidate pour la représentativité féminine.Les femmes africaines sont fières, elles sont braves et donneraient tant pour savourer le parfum de quelque chose de formidable. Elles côtoient, parfois des espoirs mais trop souvent le poids des interdits. Kanizat partage, avec beaucoup, l’intime conviction qu’elle peut leur offrir la familiarité de ces moments si uniques.

6️⃣ Facteur temps en sa faveur Autant battre le fer tant qu’il est encore chaud. Par son engagement, Kanizat Ibrahim a su redresser l’institution footballistique qui fut paralysée. Elle en ressort mains propres, la tête haute et yeux ouverts alors pourquoi s’arrêter là ?

7️⃣ Une vision du football féminin conforme à la réalité africaine.Consciente que ce ne sera pas facile car les grands changements n’empruntent jamais le chemin de la facilité. Mais la future Chargée de la promotion du football féminin au sein de la CAF reste plus que jamais convaincue que cela est possible. Possible que dans des jours proches, chaque africaine puisse courir, sauter derrière un ballon, remplir des stades et offrir à toutes et à tous la sensation unique de quelque chose de formidable.

Pour le respect des mesures barrières

Outres les appels au respect des consignes barrières, le Secrétaire Général de la FFC a distribué à son personnel, aux commissions juridictionnelles, aux ligues, aux commissions techniques et à la presse présente, des kits contenant des cache-nez + des flacons de gel hydro-alcooliques.

Une prochaine distribution aura lieu dans les jours à venir.

Siège de la FFC, Moroni-Oasis

Installation du nouveau SG de la FFC

La F.F.C a procédé à l’installation officielle du Secrétaire Général entrant , M. ALIFENI Djamaledine A. C’était hier, mardi 2 juin 2020 dans la matinée, en présence de la Présidente du Comité de Normalisation pour la FFC, du Directeur Technique National et du personnel de la FFC.

Dans une interview qui sera publiée dans les jours à venir, il n’a pas manqué d’adresser ses remerciements au jury pour la confiance placée en sa modeste personne. Il affirme qu’il mesure toute la lourdeur de la tâche mais qu’il compte sur le soutien de tous pour la réussite de la mission qui lui a été confiée.

Ce ne sera peut-être pas comme un nouveau né qui doit apprendre à marcher, il espère qu’il sera compris par les uns et les autres dans ses fonctions de Secrétaire Général de la Fédération de Football des Comores.

Moroni-Oasis, siège de la FFC.

Z⚽⚽M SUR ALIFENI DJAMALEDDINE, LE NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FÉDÉRATION DE FOOTBALL DES COMORES

➡ Né le 10 Octobre 1964 à Ouani, Anjouan, M. ALIFENI Djamaleddine a fait son parcours scolaire, académique et professionnel à Anjouan aux Comores, en République de Benin, en Tanzanie et au Niger.

Détenteur d’un diplôme de MASTER II en Management et gestion de services sociaux en 2005 à l’ISP de Niamey au Niger, il a occupé plusieurs postes de responsabilité, parmi lesquels :

💼 Chargé de la recherche et de la formation auprès des services de Planification, Ndzouani de 2019 à nos jours.
💼 Secrétaire Général auprès de Commissariat de la Santé à Ndzouani, 2016 – 2018.
💼 Coordinateur National du Projet « Appui à la mise en place du cadre de performance en terme de réduction des vulnérabilités des risques liés aux catastrophes naturelles en Union des Comores » fin 2011 – 2012.
💼 Coordinateur National du Projet ‘’Appui institutionnel et communautaire à la gestion de l’alerte éruption volcanique », 2009 – 2011.
💼 Responsable du département Gestion du CHRI de Hombo, Anjouan 2006.
💼 Responsable Ressources Humaines à la Direction Régionale de la Santé à Anjouan, fin 2006-2007.

M. ALIFENI Djamaleddine est un acteur engagé et un fin connaisseur du milieu footballistique comorien.

Actuel Administrateur de la plate-forme du Club FCO de Ouani, il a éte Vice-Président du Club de Football Ngaya de Mdé à Ngazidja de 2009 à 2011.

Actuellement Secrétaire Général de la FFC, après appel à candidature, sélection sur dossier et entretien par le jury, nous ne pouvons que lui souhaiter bon courage pour cette nouvelle expérience.

Toutes nos félicitations !